Notre newsletter

Restez informé de nos activités!
captcha

Notre Page Facebook

Ancré dans son environnement, Kaay Fecc, festival de toutes les danses, représente un outil essentiel de diffusion, de promotion et de mise en réseau de l’expression chorégraphique africaine, tant traditionnelle que contemporaine et urbaine.‘DOON WALA WANEWU’Sous le parrainage des Anciens Membres du Ballet National (Théâtre Daniel Sorano), et de Didier Awadi, Duggy Tee et Matador.Par le biais de rencontres, de spectacles et d’ateliers, le festival de toutes les danses Kaay Fecc s’interroge cette année sur l’« être » et le « paraître » en mettant en perspective la problématique de l’enracinement et de l’ouverture.Cette cinquième édition, après celle de l’envol, se veut le miroir de la maturité du monde africain de la danse qui se tourne vers l’esthétique, l’éthique et la sémantique de ses créations et qui, par le contenu de ses messages s’interroge sur le devenir du Continent et du Monde.Espace de travail et de confrontation artistique, elle met en perspective l’éclectisme et la vitalité des chorégraphes et danseurs actuels, d’ici et d’ailleurs, comme réponse à la question de l’apport de la culture au développement.Du 30 mai au 5 juin, au Centre culturel Blaise Senghor.Battle national –danse hip hop 4 au 5 juinEntrée 1000 fcfa.Pour tout renseignement  +221 33 824 51 54  / www.kaayfecc.com« L’Afrique ne manque pas de vision mais de moyens » Donald Kaberuka, Président, Banque Africaine de Développement (BAD).Dans cette rubrique:
30 juin 200931 mai 200901 juin 200902 juin 200903 juin 200904 juin 200905 juin 2009
La bande annone télé de la 5ème édition du festival international de toutes les danse : Kaay Fecc 2009
Le dossier du festival Kaay Fecc 2009 (.pdf 348ko)
30 mai 200931 mai 200901 juin 200902 juin 200903 juin 200904 juin 200905 juin 2009
Un grand Merci à nos Partenaires et Sponsors :1. Ministère de la Culture, du Patrimoine historique classé, des Langues nationales et de la Francophonie2. Ministère de la Culture /Centre Culturel Blaise Senghor3. Ministère de la Culture /Direction des Arts ; FESNAC ; Théâtre national D. Sorano4. Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN III)5. Ville de Dakar6. Ambassade de France /SCAC7. Ambassade du Brésil8. Culturesfrance9. Institut français Léopold Sédar Senghor (IFLSS)10. Centre culturels régionaux (Saint-Louis, Thiès, Louga, Ziguinchor, Kaolack)11. Art Moves Africa (AMA)12. Fabbrica Europa13. Association Sosta Palmizi14. Produzione Giorgio Rossi15. Swedish Arts Grants Committee16. Red Bull 17. Banque pour le Commerce et l’Industrie du Sénégal (BICIS)18. Association Jant-bi19. Africulturban20. Fontaine21. Studio Sankara22. Zik FM23. Keurgui Productions24. Betacom 25. Canal + Horizons26. Afric’art27. Groupe 28. Le 221 29. au-senegal.com30 Afrique30. Numérika31. Kamikazz 32. Graphi plus 33. 2STV34. Radio Télévision Sénégal (RTS1) 35. RDV36. Association des Diffuseurs Artistiques et Festivals du Sénégal (ADAFEST)37. Cinémathèque de la Danse38. Zapo Babilée39. Lat2Gun Productions40. Doxandem Squad 41. Comité pour les Arts Urbains (C.P.A.U.)42. Young Black Enterpreneurs (YBE)43. Clinique des Mamelles44. Studios Artéa45. Ada Voyages46. Kingsize47. BSDA
Textes...
En savoir plus...
La Danse, vecteur de développement. Ancré dans son environnement, Kaay Fecc, festival de toutes les danses, représente un outil essentiel de diffusion, de promotion et de mise en réseau de l’expression chorégraphique africaine, tant traditionnelle que contemporaine. Il ambitionne d’exposer les publics amateurs et professionnels aux différents courants artistiques internationaux participant ainsi, à leurs côtés, à la consolidation d’une société engagée en faveur de la diversité culturelle, de la liberté d’expression et des droits humains, du dialogue interculturel, de la compréhension et de la reconnaissance réelle de l’autre. Dans cette rubrique : ProgrammationPartenairesSpot TVDossier de presseLiens utilesLes CompagniesJournal du festival
En savoir plus...
Festival Kaay Fecc Xalé, 1ère édition Xalé, sunu dolé ! Bâtissons le monde de demain ! Sur cinq jours, une quinzaine de compagnies nationales et internationales de danse au Théâtre Daniel Sorano, à l’Institut français Léopold Sédar Senghor et à la Maison de la culture Douta Seck. Entièrement dédié aux enfants, le festival Kaay Fecc_Xale, est une déclinaison naturelle du festival Kaay Fecc, festival international de toutes les danses : une prise de conscience, dès le plus jeune âge, des valeurs universelles de diversité culturelle, de liberté d’expression et des droits humains, de dialogue interculturel, de tolérance, de respect de l’environnement, afin de faire évoluer de façon positive le monde dans lequel nous vivons, à travers les Arts et plus particulièrement la danse, de manière à la fois ludique et professionnelle. Un grand rassemblement biennal durant lequel, bien encadrés, des enfants transmettront ces valeurs à d’autres enfants.Le contexte Conçu par Jean Tamba, directeur artistique du Festival Kaay Fecc, Kaay Fecc_Xalé est une première en soi au Sénégal. En effet, il existe quelques compagnies de danse d’enfants qui évoluent à Dakar et dans les régions mais aucune n’a eu, à ce jour, l’opportunité de se produire sous ce format. Le festival sera donc une plateforme d’expression artistique dansée, mettant en valeur la créativité des enfants placés dans un environnement professionnel, ainsi qu’un espace de sensibilisation et de réflexion. L’événement est placé sous le sceau de l’Année Senghor. Sur le plan pédagogique, le festival offre aux enfants et aux formateurs la possibilité de mieux connaître les données psychopédagogiques qui permettent de préparer le corps et l’intelligence à être disponible au maximum. Les enfants, se sentant regardés, prennent la place des idoles dont ils rêvent et gagnent en confiance. Ce jeu de rôle est un élément fondamental. La danse enseigne ainsi la discipline, l’éveil des sens, la culture de la sensibilité mais surtout la confiance en soi. En visant un public d’enfants, Kaay Fecc_Xalé favorisera les contacts entre enfants de tous horizons. Pour les adultes, il sera une occasion d’intégrer leur univers et mieux comprendre leurs réalités afin de mieux les guider dans leur éveil physique, moral et spirituel. Dans cette rubrique : Programme et activités Sur 5 jours, une quinzaine de compagnies Programmation Si les représentation se divisent entre 3 lieux phares de la culture au Sénégal. Le village se tiendra durant tous le festival à la Maison de la culture Douta Seck du 19 au 23 décembre 2006. Partenaires L’association Kaay Fecc remercie tous les partenaires qui ont soutenu du près ou de loin le Festival Kaay Fecc Xalé… Spot annonce TV
En savoir plus...
Basé à Dakar, le festival Kaay Fecc, festival de toutes les danses, représente un outil essentiel de diffusion, de promotion et de mise en réseau de l’expression chorégraphique africaine, tant traditionnelle que contemporaine.Il ambitionne d’exposer les publics amateurs et professionnels aux différents courants artistiques internationaux participant ainsi, à leurs côtés, à la consolidation d’une société engagée en faveur de la diversité culturelle, de la liberté d’expression et des droits humains, du dialogue interculturel, de la compréhension et de la reconnaissance réelle de l’autre.> Le contexteLe contexte culturel du continent a beaucoup évolué depuis 2001, date de la première édition du festival Kaay Fecc.Autour d’initiatives en faveur du développement des métiers de la danse, l’Afrique des artistes s’organise et se construit : au Bénin, l’association Oriculture (formation) ; au Cameroun, l’Association Meka (formation, festival) ; au Kenya le Godown Arts Center et le Gàara projects (formation, création) ; au Burkina Faso, la Compagnie Salia nï Seydou (centre chorégraphique de Ouagadougou (festival, formation, création) ; au Sénégal, l’Ecole des sables de Germaine Acogny (formation, création) ; au Mali Dense Bamako Danse (festival) ; en Tunisie, le Printemps de la Danse (festival) ; au Gabon l’association « JBAG » (formation, festival) ; au Congo les Studios Kabako ( formation, création, production), pour ne citer que ceux-là…Ces initiatives commencent à porter leurs fruits et nous assistons à l’émergence d’une nouvelle créativité et d’un nouveau genre de compagnies de danse.Télécharger le Dossier de Presse aux format PDF (28,5 Mo)Axes principaux et nouvelle orientationUne édition 2005 plus courte que les précédentes avec trois priorités :1. Une gestion financière structurée et professionnelle ;2. Une augmentation des cachets des artistes ;3. Jouer un rôle d’éducateur envers les générations futures pour la construction d’un monde durable basé sur le respect de la nature, les droits universels de l’homme, la justice économique et une culture de paix.Dans cette rubrique:
Spot annonce TV - La Vidéo
01 Juin 2005Hommage à Sékou Cissé "Et le bruit du silence s’était tu…"Mercredi 01 juin 2005Visages du Sénégal : Rythmes et DansesMercredi 01 juin 2005Compagnie Jant-bi - "Fagaala, autour d’un génocide"Jeudi 02 juin 2005Fatou Cissé - "Xalaat" (Pensée)Jeudi 02 juin 2005Compagnie Yeel’art - "Adama"Jeudi 02 juin 2005Cie Mayada - "Versus"Jeudi 02 juin 2006Cie IGI, Cie Lee K. Dance, Cie Brumachon
En savoir plus...
(3ème édition du Festival Kaay Fecc)J’ai dansé, et toi ? Bien sûr que tout le monde a dansé pendant une semaine ! Déjà ?Le festival s’en va, mais les images et les rythmes restent. La danse sous toutes ses formes s’est illustrée par sa qualité et sa beauté. Kaay Fecc a voulu créer un espace d’expression des diverses formes de danses du monde en plantant au cœur du calendrier international son emblème dansant.Que dire de plus sinon que le défi est toujours à la mesure des ambitions si l’on sait s’entourer d’hommes et de femmes engagés dans le combat pour une culture ambitieuse et en perpétuelle quête de renaissance. Avec Kaay Fecc, la danse n’est plus un art subsidiaire, mais un métier pour s’épanouir.Ce moment festif et éducatif par ses stages, ses rencontres professionnelles et ses séances de sensibilisation justifie la pertinence de la démarche de l’association Kaay Fecc. Le public aussi a bougé avec les trois espaces (Sorano, CCF et Maison de la culture Douta Seck), autant de lieux que de symboles de la rencontre à laquelle invitaient les créations.L’ambiance générale a réconcilié les artistes avec leur profession car ce festival fait la fierté des danseurs, des initiateurs, des Sénégalais et des institutions qui lui ont fait confiance. Le village du festival au centre de la Maison de la culture Douta Seck a vécu des concerts improvisés par les visiteurs, désireux de prolonger les moments d’euphorie vécus par les danseurs sur scène.Fecc naa ! Oui, j’ai dansé et avec moi tous les festivaliers qui des yeux, qui de la tête, mais tous ensemble ont entendu leur cœur danser la chorégraphie de la joie. Sur le thème de la découverte, les organisateurs et le public ont tissé les liens qui perpétueront le festival.Fecc naa pendant une semaine, alors en 2005, kaay fecc !Massamba GUEYEDans cette rubrique:
Texte a completer...
Texte a completer...
 
En savoir plus...
La première édition du Festival s’est tenue du 31 mai au 4 juin 2001 au théâtre national Daniel Sorano et au Centre culturel Blaise Senghor, avec : La compagnie Jant Bi, Le coq est mort de Susan LINKE (Allemagne / Sénégal) La compagnie IGI (Bénin / France) La Kombina dance compagnie (Israël) La Compagnie Boukoussou (Guadeloupe) La Compagnie Ndoumbé Kalla Lobe (Cameroun) La Compagnie Bud Blumenthal (Belgique) La Compagnie trilogie Léna blou (Guadeloupe) La Compagnie Kongo Ba Teria (Burkina Faso) La Compagnie de la Cinquième dimension (Sénégal) La compagnie Artea danse compagnie (Sénégal) Le Jalloré danse théâtre (Sénégal) Le ballet national La Linguère (Sénégal) La Compagnie Premier Temps (Congo / Sénégal) La Compagnie kakat’art (Sénégal) Le Pastef ballet théâtre (Sénégal) Le ballet Sinomew (Sénégal) Ont également été présentés des spectacles de danse avec les écoles primaires, organisés par la compagnie Etincelles, et un spectale avec des handicapés avec la compagnie Takku Liggey. Le festival s’est terminé par La journée de l’envol dédicacée à Germaine Acogny.Autres événements Atelier son et lumière Quatre ateliers de danse Une discussion animée par Salia Sanou, danseur-chorégraphe et directeur artistique de la 4ème plateforme chorégraphique de l’Afrique et de l’Océan indien, du Burkina Faso. Chaque soir, le festival a accueilli plus de 800 personnes. Le budget total s’est élevé à plus de 31 millions de francs CFA.Partenaires Les partenaires suivants ont apportés leur soutien : Programme de soutien aux initiatives culturelles (PSIC), ministère sénégalais de la Culture, Agence intergouvernementale de la francophonie (AIF), Arts International, Service culturel de l’Amabassade de France, Communauté française de Belgique, UNESCO, ambassade d’Israël, Centre national de danse de Paris, organisation Jant-Bi, Centre Culturel Blaise Senghor, Centre culturel français de Dakar, ministère sénégalais du Tourisme, Théâtre national Daniel Sorano, Radio Nostalgie, Oryx, Air France. Un film de 26 minutes a été réalisé. Le film et la présentation détaillée de cette édition sont disponibles sur demande. Ecrivez-nous
En savoir plus...
Empire Crew (Sénégal) Emphip-cirk 10 minStand Up Junior 6 minNatural Style (Sénégal) Le monde du BBoying (Nous ?) 15 minConcert hip hop avec les parrains 30min
En savoir plus...
Projet Diso : Improvisation Diso 30minCie Faso Danse Théâtre (Burkina Faso) Babemba 1h15
En savoir plus...
Cie Seetu (St Louis-Sénégal) Taajaboon 20 minGénération Danse (Sénégal) Madial 15minCie Laga Ndong (Kaolack-Sénégal) Parenté à plaisenterie 20 minCie Handi Rythme (Sénégal) L’handicap ne doit plus être un handicap 20 minBallet Koutoubou Parenté à plaisenterie 20minEnsemble Entente Banaya (Sénégal) Banaya Totale 2009 30 min
En savoir plus...
Cie Elizabetta di Terlizzi (ITALIE) Nera Mamba projet diso : solo - 15 min)Cie Giorgio Rossi (Italie) Paloma Projet Diso : solo - 37minCie 5ème dimension (Sénégal) "Et Dieu créa les hommes..." 50min
En savoir plus...

Ils nous ont fait confiance

  • 00.jpg
  • 000.png
  • 001.jpg
  • 002.jpg
  • 003.jpg
  • 004.jpg
  • 005.jpg
  • 006.jpg
  • 007.jpg
  • 008.jpg
  • 009.jpg
  • 010.jpg
  • 011.jpg
  • 012.jpg
  • 013.jpg
  • 014.jpg
  • 015.jpg
  • 016.jpg
  • 017.jpg
  • 018.jpg
  • 019.jpg
  • 020.jpg
  • 021.jpg
  • 022.jpg
  • 023.jpg
  • 024.jpg
  • 025.jpg
  • 026.jpg
  • 027.jpg
  • 028.jpg
  • 029.jpg
  • 030.jpg
  • 031.jpg
  • 032.jpg
  • 033.jpg
  • 034.jpg
  • 035.jpg
  • 036.jpg
  • 037.jpg
  • 038.jpg
  • 039.jpg
  • 040.jpg
  • 041.jpg
  • 042.jpg
  • 044.jpg
  • 045.jpg
  • 046.jpg
  • 047.jpg
  • 048.jpg
  • 049.jpg
  • 050.jpg
  • 051.jpg
  • 052.jpg
  • 053.jpg
  • 054.jpg
  • 055.jpg
  • 056.jpg
  • 057.jpg
  • 058.jpg
  • 059.jpg
  • 060.jpg
  • 061.jpg
  • 062.jpg
  • 063.jpg
  • 064.jpg
  • 065.jpg
  • 066.jpg
  • 067.jpg
  • 068.jpg
  • 069.jpg
  • 070.jpg
  • 071.jpg
  • 072.jpg
  • 073.jpg
  • 074.jpg
  • 075.jpg
  • 076.jpg
  • 077.jpg
  • 078.jpg
  • 079.jpg
  • 080.jpg
  • 081.jpg
  • 082.jpg
  • 083.jpg
  • 084.jpg
  • 085.jpg
  • 086.jpg
  • 087.jpg
  • 088.jpg
  • 089.jpg
  • 090.jpg
  • 091.jpg
  • 092.jpg
  • 093.jpg
  • 094.jpg
  • 095.jpg
  • 096.jpg
  • 097.jpg
  • 098.jpg
  • 099.jpg

Nos contacts

BP 28 688 Dakar - Médina, Dakar, Sénégal
T: +221 33.824.51.54
M: +221 77.652.87.68 - 77.903.10.83 - 77.218.30.15
E: contact@kaayfecc.com

Suivez nous aussi sur