Notre newsletter

Restez informé de nos activités!
captcha

Notre Page Facebook

Ancré dans son environnement, Kaay Fecc, festival de toutes les danses, représente un outil essentiel de diffusion, de promotion et de mise en réseau de l’expression chorégraphique africaine, tant traditionnelle que contemporaine et urbaine.‘DOON WALA WANEWU’Sous le parrainage des Anciens Membres du Ballet National (Théâtre Daniel Sorano), et de Didier Awadi, Duggy Tee et Matador.Par le biais de rencontres, de spectacles et d’ateliers, le festival de toutes les danses Kaay Fecc s’interroge cette année sur l’« être » et le « paraître » en mettant en perspective la problématique de l’enracinement et de l’ouverture.Cette cinquième édition, après celle de l’envol, se veut le miroir de la maturité du monde africain de la danse qui se tourne vers l’esthétique, l’éthique et la sémantique de ses créations et qui, par le contenu de ses messages s’interroge sur le devenir du Continent et du Monde.Espace de travail et de confrontation artistique, elle met en perspective l’éclectisme et la vitalité des chorégraphes et danseurs actuels, d’ici et d’ailleurs, comme réponse à la question de l’apport de la culture au développement.Du 30 mai au 5 juin, au Centre culturel Blaise Senghor.Battle national –danse hip hop 4 au 5 juinEntrée 1000 fcfa.Pour tout renseignement  +221 33 824 51 54  / www.kaayfecc.com« L’Afrique ne manque pas de vision mais de moyens » Donald Kaberuka, Président, Banque Africaine de Développement (BAD).Dans cette rubrique:
30 juin 200931 mai 200901 juin 200902 juin 200903 juin 200904 juin 200905 juin 2009
La bande annone télé de la 5ème édition du festival international de toutes les danse : Kaay Fecc 2009
Le dossier du festival Kaay Fecc 2009 (.pdf 348ko)
30 mai 200931 mai 200901 juin 200902 juin 200903 juin 200904 juin 200905 juin 2009
Un grand Merci à nos Partenaires et Sponsors :1. Ministère de la Culture, du Patrimoine historique classé, des Langues nationales et de la Francophonie2. Ministère de la Culture /Centre Culturel Blaise Senghor3. Ministère de la Culture /Direction des Arts ; FESNAC ; Théâtre national D. Sorano4. Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN III)5. Ville de Dakar6. Ambassade de France /SCAC7. Ambassade du Brésil8. Culturesfrance9. Institut français Léopold Sédar Senghor (IFLSS)10. Centre culturels régionaux (Saint-Louis, Thiès, Louga, Ziguinchor, Kaolack)11. Art Moves Africa (AMA)12. Fabbrica Europa13. Association Sosta Palmizi14. Produzione Giorgio Rossi15. Swedish Arts Grants Committee16. Red Bull 17. Banque pour le Commerce et l’Industrie du Sénégal (BICIS)18. Association Jant-bi19. Africulturban20. Fontaine21. Studio Sankara22. Zik FM23. Keurgui Productions24. Betacom 25. Canal + Horizons26. Afric’art27. Groupe 28. Le 221 29. au-senegal.com30 Afrique30. Numérika31. Kamikazz 32. Graphi plus 33. 2STV34. Radio Télévision Sénégal (RTS1) 35. RDV36. Association des Diffuseurs Artistiques et Festivals du Sénégal (ADAFEST)37. Cinémathèque de la Danse38. Zapo Babilée39. Lat2Gun Productions40. Doxandem Squad 41. Comité pour les Arts Urbains (C.P.A.U.)42. Young Black Enterpreneurs (YBE)43. Clinique des Mamelles44. Studios Artéa45. Ada Voyages46. Kingsize47. BSDA
Textes...
En savoir plus...
La video ici Festival Kaay Fecc 2009 du 30 mai au 05 juin Pour tout renseignement :  +221 33 824 51 54 Plus d’infos : ICI Le calendrier de la programmation
En savoir plus...
Ancré dans son environnement, Kaay Fecc, festival de toutes les danses, représente un outil essentiel de diffusion, de promotion et de mise en réseau de l’expression chorégraphique africaine, tant traditionnelle que contemporaine et urbaine. ‘DOON WALA WANEWU’ Sous le parrainage des Anciens Membres du Ballet National (Théâtre Daniel Sorano), et de Didier Awadi, Duggy Tee et Matador. Par le biais de rencontres, de spectacles et d’ateliers, le festival de toutes les danses Kaay Fecc s’interroge cette année sur l’« être » et le « paraître » en mettant en perspective la problématique de l’enracinement et de l’ouverture. Cette cinquième édition, après celle de l’envol, se veut le miroir de la maturité du monde africain de la danse qui se tourne vers l’esthétique, l’éthique et la sémantique de ses créations et qui, par le contenu de ses messages s’interroge sur le devenir du Continent et du Monde. Espace de travail et de confrontation artistique, elle met en perspective l’éclectisme et la vitalité des chorégraphes et danseurs actuels, d’ici et d’ailleurs, comme réponse à la question de l’apport de la culture au développement. Du 30 mai au 5 juin, au Centre culturel Blaise Senghor. Battle national –danse hip hop du 4 au 5 juin. Entrée 1000 fcfa. Pour tout renseignement  +221 33 824 51 54  / www.kaayfecc.com « L’Afrique ne manque pas de vision mais de moyens » Donald Kaberuka, Président, Banque Africaine de Développement (BAD)
En savoir plus...
La programmation pour les compagnies internationales est close. Les auditions pour les compagnies sénégalaises sont prévues les 16, 17 et 18 avril 2009.
En savoir plus...
L’association Kaay Fecc vous souhaite une bonne et heureuse année 2009 et vous donne rendez-vous vers la fin du mois de mai pour la cinquième édition de la biennale du festival international de toutes les danses et pour la quatrième édition du Battle National - Danse Hip Hop.
En savoir plus...
Du 20 octobre au 15 novembre 2008, l’Ambassade de France, en collaboration avec l’Ambassade de Suisse, l’Ambassade de Belgique et le Ministère sénégalais de la Culture, présente un « Hommage à Maurice Béjart ». Placé sous le haut patronage de Me Abdoulaye Wade, cet événement se veut un vibrant hommage, un an après sa disparition, à ce talentueux chorégraphe qui fut l’une des grandes figures artistiques de son siècle. Les Instituts français de Dakar et Saint-Louis et les associations Kaay Fecc et Jant-bi/Ecole des Sables sont les maîtres d’œuvres de cette célébration majeure et travaillent en étroite collaboration avec de nombreux partenaires – l’Alliance franco-sénégalaise de Ziguinchor, la Fondation Béjart, le Centre national de la Danse (CND), la Cinémathèque de la danse, l’Institut national de l’Audiovisuel (INA), le Centre culturel Blaise Senghor - et avec le support de la société Reflex. Présenté successivement à Dakar, Saint-Louis et Ziguinchor, cet « Hommage à Maurice Béjart » vise à diffuser, auprès du grand public, la pensée créatrice de cet artiste visionnaire. Au programme, de nombreux événements en accès libre. - Un spectacle hommage, aboutissement de deux résidences artistiques à l’Ecole des Sables, présentera plusieurs solos dont l’un sera interprété par Germaine Acogny, directrice de feu l’école "Mudra Afrique" de Maurice Béjart. Sera également proposé un extrait du « Sacre du Printemps ». Ce spectacle sera présenté au Théâtre Sorano (samedi 25 octobre) et à Saint-Louis (lundi 27 octobre). - Une exposition itinérante de photographies de Maurice Béjart se tiendra à la galerie le Manège à Dakar (du 20 au 25 octobre), à l’Institut français de Saint-Louis (du 27 au 31 octobre), puis à l’Alliance franco-sénégalaise de Ziguinchor (du 10 au 15 novembre). - Seront également projetés dans ces trois villes, des documentaires sur l’artiste et ses créations ainsi que des images d’archives très rares. Avec par exemple, un documentaire sur « l’Ecole Mudra Afrique » (Jean-Pierre Berckmans, 1979) ou encore « La Marche du siècle » dans lequel Maurice Béjart évoque son père, le philosophe Gaston Berger. Cet Hommage sera l’occasion de faire découvrir au grand public sénégalais l’œuvre de Maurice Béjart. "Faire découvrir" car son œuvre n’a jamais été présentée au Sénégal ; seul un spectacle de l’Ecole Mudra Afrique, constitué de créations et d’un solo interprété par Diane Grey sur le poème « Femme nue Femme noire » du président poète Senghor, avait été présenté par les élèves à l’issue de la première année de formation, en présence de Maurice Béjart. Pourtant, il existe une relation particulière, chargée d’histoire et d’émotions, entre Béjart "l’Africain" et le Sénégal. Petit-fils de Fatou Diagne la Goréenne, fils du philosophe français Gaston Berger natif de Saint-Louis, Maurice Béjart n’a eu de cesse d’exprimer son attachement profond au continent africain. A travers son art, ses chorégraphies et ses mises en scènes tout d’abord où transparaissent les influences et les rythmes de l’Afrique. Egalement à travers ses liens avec le Président poète Senghor qui l’installa au Musée Dynamique de Dakar et lui fit ainsi rencontrer Germaine Acogny, sa « fille noire ». C’est elle qui dirigea l’Ecole "Mudra Afrique", créée à Dakar en 1977 à l’initiative de Béjart et qui forma les plus grands noms de la danse africaine. Ce lien fort renforce le choix de présenter cet Hommage à Maurice Béjart au Sénégal afin de sensibiliser le grand public sénégalais à son impact sur la danse du XXe siècle et de célébrer ainsi la mémoire de cette figure internationale de la danse. Contact Presse : Martine Hervet Chargée de communication Institut Français Léopold Sédar Senghor Tél :  (+221) 33 823 03 26 communication@institutfr-dakar.org
En savoir plus...
Première édition, le 19 juillet 2008, au Centre culturel Blaise Senghor Sous le parrainage de Didier Awadi et de Sidi (Adedi Wear) Organisé par l’Association Kaay Fecc et la structure Africulturban www.kaayfecc.com / http://myspace.com/festa2Hfestival’ Sous le parrainage de Didier Awadi et de Sidi (Adedi Wear) L’Association Kaay Fecc et la structure Africulturban ont le plaisir d’annoncer qu’en collaboration avec le Centre Culturel Blaise Senghor, elles organisent le 19 juillet 2008, à Dakar, Urbanation Bboy, le premier tournoi interafricain de Breakdance au Sénégal. Ce projet remplit la mission première d’offrir un cadre d’expression artistique aux artistes locaux et de créer des échanges favorisant les liens et le dialogue entre les cultures du Sud, ainsi qu’un développement durable de nos actions et donc la stabilisation des jeunes africains au sein du Continent. Cette première édition, qui a pour objectif de promouvoir la danse Hiphop en Afrique et le renforcement de la coopération culturelle Sud – Sud, verra la participation de huit pays africains : Burkina Faso - Guinée (Conakry) - Mali - Niger - Nigéria –Maroc - Tunisie - Sénégal. Le crew Xtreme BBoys, vainqueur du Battle national organisé en mars dernier par l’Association Kaay Fecc, y représentera le Sénégal. Le vainqueur d’Urbanation Bboy défendra les couleurs de l’Afrique de l’Ouest au Battle Of the Year /Allemagne (BOTY), championnat du monde, qui aura lieu le 18 octobre 2008 à Braunschweig. Encourager la jeunesse africaine, c’est assurer le développement de nos pays. Avec le soutien de : Ministère de la Culture, du Patrimoine historique classé, des Langues nationales et de la Francophonie (Centre culturel Blaise Senghor), Ambassade de France / Service de Coopération et d’Action culturelle (SCAC), Institut culturel et linguistique français L. S. Senghor, Red Bull, Studio Sankara, Fédération sénégalaise de Football, Battle of the Year, Afri’cart, Adedi Wear, Fontaine, Kamikazz, le 221, Doxandem Squad, Comité pour la Promotion des Arts Urbains (CPAU), Clinique des Mamelles, AGF Sénégal Assurances, RDV (Excaf Télécommunications), Réseau RAFEM. Pour toute information complémentaire, merci de prendre contact avec : - le Service Presse : Thiaba LÖ :  +221 775 67 27 77  thiaba29@yahoo.fr Aminata DIAKHATE :  +221 775 41 41 03 Anta TRAORE :  +221 774 31 33 77 - le Bureau du festival : Gacirah DIAGNE :  + 221 776 52 87 68 Jean TAMBA :  + 221 776 35 96 32 Mohamed TOURE :  +221 775 21 13 34 contact@kaayfecc.com
En savoir plus...
Au Centre culturel Blaise Senghor le 28 mars 2008, la présélection le 29 mars 2008, la finale à partir de 18h00 Le bboying (breakdance) a une telle ampleur aujourd’hui qu’il est impossible d’ignorer le phénomène. Au Sénégal, après une apogée et un déclin durant les années 80’, il atteint à nouveau des proportions étonnantes et évolue très rapidement. Pourtant, les jeunes danseurs de break (bboys) sénégalais, pour la plupart autodidactes, se retrouvent de manière informelle, ne sont pas dans de bonnes conditions de formation ni de création : il n’existe aucune infrastructure spécialisée qui les accueille, à part, de manière limitée, une offre d’espace de répétitions dans un ou deux studios de danse privés et certains centres socio-culturels. Cependant, étant donné l’engouement de la jeunesse pour cet Art urbain, il mérite une attention particulière car il est source de développement social, culturel et économique. Lancé en 2005, le Battle national –Danse Hip Hop est un événement qui se veut fédérateur et structurant en offrant une plateforme d’expression et des programmes de formation. A ce jour, une trentaine de crews (groupes de breakers), principalement originaires de la ville de Dakar et de ses banlieues se sont défiés dans ce cadre, dans un climat compétitif sain. Ainsi stimulée, la communauté de bboys sénégalais développe ses compétences et renforce ses capacités, se professionnalise, se construit une identité, tant sur le plan artistique que sur le plan administratif, s’inspirant et nourrissant les domaines connexes tels que le rap, le slam, le graff, le d’jing, et la mode, afin d’exister à part entière dans la culture hip hop. Cette année, l’événement accueille la région de Dakar, mais également celles de Saint Louis, Louga, Thiès, Kaolack, et Ziguinchor. En espérant qu’à la prochaine édition toutes les régions seront représentées…que le meilleur gagne ! Plus de détails sous la rubrique Saison annuelle
En savoir plus...
Les incriptions pour participer au Battle national - Danse Hip Hop sont ouvertes jusqu’au 07 mars 2008. Le battle se tiendra le 28 (éliminatoires) et le 29 (finale) mars 2008 au Centre culturel Blaise Senghor. Les catégories : 6Vs6 Breakdance.2Vs2 Breakdance.2Vs2 Danse debout. Pour inscriptions et informations : Passez au Centre culturel Blaise Senghor (bureau de l’association Kaay Fecc)Appellez au :  (+221) 33 824 51 54  / 77 652 87 68 / 77 521 13 34 / 77 437 25 34
En savoir plus...
Stage de Danse MODERN JAZZ par Thierry VERGER à ne pas manquer... Lieu : Atelier de Danse. Date : Vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 février 2008. Inscription : obligatoire. Infoline :  (+221) 77 574 40 56 . E-mail : comartine@gmail.com Web : myspace.com/latelierdanse
En savoir plus...

Ils nous ont fait confiance

  • 00.jpg
  • 000.png
  • 001.jpg
  • 002.jpg
  • 003.jpg
  • 004.jpg
  • 005.jpg
  • 006.jpg
  • 007.jpg
  • 008.jpg
  • 009.jpg
  • 010.jpg
  • 011.jpg
  • 012.jpg
  • 013.jpg
  • 014.jpg
  • 015.jpg
  • 016.jpg
  • 017.jpg
  • 018.jpg
  • 019.jpg
  • 020.jpg
  • 021.jpg
  • 022.jpg
  • 023.jpg
  • 024.jpg
  • 025.jpg
  • 026.jpg
  • 027.jpg
  • 028.jpg
  • 029.jpg
  • 030.jpg
  • 031.jpg
  • 032.jpg
  • 033.jpg
  • 034.jpg
  • 035.jpg
  • 036.jpg
  • 037.jpg
  • 038.jpg
  • 039.jpg
  • 040.jpg
  • 041.jpg
  • 042.jpg
  • 044.jpg
  • 045.jpg
  • 046.jpg
  • 047.jpg
  • 048.jpg
  • 049.jpg
  • 050.jpg
  • 051.jpg
  • 052.jpg
  • 053.jpg
  • 054.jpg
  • 055.jpg
  • 056.jpg
  • 057.jpg
  • 058.jpg
  • 059.jpg
  • 060.jpg
  • 061.jpg
  • 062.jpg
  • 063.jpg
  • 064.jpg
  • 065.jpg
  • 066.jpg
  • 067.jpg
  • 068.jpg
  • 069.jpg
  • 070.jpg
  • 071.jpg
  • 072.jpg
  • 073.jpg
  • 074.jpg
  • 075.jpg
  • 076.jpg
  • 077.jpg
  • 078.jpg
  • 079.jpg
  • 080.jpg
  • 081.jpg
  • 082.jpg
  • 083.jpg
  • 084.jpg
  • 085.jpg
  • 086.jpg
  • 087.jpg
  • 088.jpg
  • 089.jpg
  • 090.jpg
  • 091.jpg
  • 092.jpg
  • 093.jpg
  • 094.jpg
  • 095.jpg
  • 096.jpg
  • 097.jpg
  • 098.jpg
  • 099.jpg

Nos contacts

BP 28 688 Dakar - Médina, Dakar, Sénégal
T: +221 33.824.51.54
M: +221 77.652.87.68 - 77.903.10.83 - 77.218.30.15
E: contact@kaayfecc.com

Suivez nous aussi sur