Notre newsletter

Restez informé de nos activités!
captcha

Notre Page Facebook

« Il ne laisse pour traces que de belles fresques, de jolis tapis peints à la bombe aérosol, des lettrages imagés dont la beauté happe les regards des piétons éblouis par les formes et les couleurs vives. C’est Amadou Lamine Ngom dit Docta, reconnu comme le précurseur de l’art du graffiti au Sénégal.Cultivant à merveille l’Arlésienne, Amadou Lamine Ngom dit Docta daigne apparaître au grand public qui ne cesse de le réclamer. IL préfère laisser ses empreintes, de belles fresques empreintes de symboliques et de messages, sur certaines artères de Dakar. Cette nouvelle esthétique a fini par gagner le coeur des Dakarois sans pour autant que la majeur partie des habitants ne puisse mettre un nom sur les visages des auteurs. Alors, ils se posent inlassablement cette question, « qui est ou qui sont les auteurs de ces beaux tableaux ? ».L’un des « coupables », n’est personne d’autre qu’un graffeur, slameur, rappeur, ancien break danseurs qui sillonnaient les rues de Dakar, magnétophones sur les épaules, musique à fond. Plus connu sous son nom d’artiste Docta, le précurseur du graffiti au Sénégal est l’un de sesartistes dont le génie ne cesse de se révéler et d’émerveiller. Docta, est ce « Docteur de l’Art », investi de la mission « d’apporter les remèdes dont a besoin la population pour soulager ses maux », nous dit le Docteur Abdoulaye Niang, sociologue et grand connaisseur de cet art urbain. Le personnage de Docta est atypique à l’image de ses fresques aux designs surréalistes. Teint noir, se tenant sur ses 1,70 mètres, les longs dreadlocks sont noués sous un foulard blanc en forme de chignon.L’initiateur du graffiti au Sénégal est un des sacrés créateurs dont le génie s’est révélé à force de « tagger », de dessiner des fresques sur les murs de sa chambre avant d’investir la rue. Son amour de l’art va le pousser à enrichir davantage son expérience en lisant les bandes. Iltaquine les pinceaux en même que temps qu’il déclame les rimes en faisant partie d’un groupe derappeurs et graffeurs. »Yaté Nara NDOYEwww.lesoleil.sn Extrait de l’article Internet du 9 mai 2011
En savoir plus...
bboy Lilou, Parrain www.pockemon-crew.com et www.myspace.com/liloustyle Il est l’un des danseurs les plus renommés de la planète. Ali Ramdani a été sacré deux foischampion du monde de hip hop. IL DANSE depuis l’âge de sept ans. C’est d’ailleurs en regardant les “grands” de son quartier, àl’Ecoin que le déclic lui est venu. Aujourd’hui, Ali Ramdani, dit Lilou, est le meilleur dans sacatégorie, la danse hip hop. Une performance sans précédent. Pour autant, il ne se considère pascomme un sportif mais comme un danseur professionnel. Vers l’âge de 12 ans, il fait ses premierspas au LCR (local commun résidentiel) de son quartier. Très vite, il ira rejoindre les autres breakersde Lyon sur le parvis de l’Opéra. C’est aussi comme ça que naîtra le meilleur ambassadeur dumouvement hip hop et de la danse française, le Pockemon Crew. “Entre potes, on était touspassionnés de danse. On dansait tous les jours, qu’il vente ou qu’il neige, mais avec un bon étatd’esprit, sans trop se prendre au sérieux. Pockemon, c’était une blague, mais on a tous accroché àce nom, le groupe était né”. Très vite les premiers succès surviennent, notamment la victoire duCrew en 2003 lors du championnat du monde en Allemagne. Les victoires s’enchaînent. Ce qui vapermettre à Lilou de parcourir la planète. Il a déjà fait le tour du monde en dansant dans plus de 50pays : “Ça fait plaisir de voir que l’on peut communiquer en dansant, c’est un langage universel.Mon plus beau souvenir, ça a été de voir des orphelins en Inde qui oubliaient leur condition endansant”. En 2009, à New York, Lilou remporte pour la seconde fois le titre de champion du monde de breakdance en individuel, face aux 16 meilleurs mondiaux. Une consécration pour le jeune vaudais. Il estle seul à avoir accompli cet exploit une seconde fois. Sa réputation dépasse le cadre du breakdance. Les danseurs d’autres disciplines, dites plus classiques, reconnaissent son talent et sesprouesses. C’est avec ardeur qu’il travaille et toujours en quête d’innovation. Il laisse sonempreinte avec un style de danse reconnaissable de tous : le “Lilou style”. A côté de cela, il est leseul Français à avoir un avatar virtuel dans un jeu vidéo de danse. Un DVD biographique est sortisur le danseur, “Lilou a breakdancer’s story”qui retrace son parcours depuis ses débuts à Vaulx--en-Velin jusqu’à aujourd’hui. Enfin, il est présent sur grand écran dans un documentaire : “Turn itloose” et dans le film Street Dance 2. Sur You Tube, certaines de ses vidéos ont été vues par prèsde cent mille personnes. Aujourd’hui, son planning est très chargé, il danse, est jury dans descompétitions et donne des cours à travers le monde. Et espère toujours organiser une compétitionde danse dans sa ville. »Rochdi Chaabnia Un sacré palmarès 2009 : champion du monde en individuel aux Etats-Unis. 2007 : champion du monde en groupe en Corée. 2006 : champion du monde en groupe en Angleterre. 2005 : champion d’Europe en groupe en Suisse. 2005 : champion du monde en individuel en Allemagne. 2005 : champion du monde en 2 contre 2 en Corée. 2004 : champion d’Europe en groupe en Angleterre. 2003 : champion du monde en groupe avec le Pockemon Crew en Allemagne.  
En savoir plus...
Initié pour réunir les différents secteurs d’activités des arts urbains, Le Festival 72h du Hip Hop se réunit à nouveau les 1er, 2 et 3 Janvier 2012. Cette 3ème édition est placée sous le sceau de la non violence. A l’instar d’une stabilité plus que remarquable dont le Sénégal fait preuve, le mouvement Hip Hop s’unit pour renforcer ces messages de Paix et de citoyenneté nécessaires au développement social et économique du pays. Comme chaque année l’événement abritera trois jours durant : Des conférences. Des ateliers. Des expositions sur les œuvres du Hip Hop (Street wear, graffiti, œuvres sociales...) via des stands ouvert aux publics ; Des méga-concerts à la PLACE DE L’OBELISQUE, à la MAISON DE LA CULTURE DOUTA SECK et au Centre Culturel BLAISE SENGHOR. Cette année encore l’originalité sera au rendez-vous. Comme nouveauté cette 3ème édition accueillera la clôture de l’événement par un plateau live à la Maison de la Culture DOUTA SECK où vont prester les artistes évoluant avec un band.
En savoir plus...
Les membres de l’Association Kaay Fecc vous souhaitent de très belles fêtes et une très belle année 2013. Association Kaay Fecc www.kaayfecc.com Lauréate, "Meilleur Festival", Prix d’Excellence de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest 2008 (CEDEAO), 2ème place Gacirah DIAGNE / Jean Tamba, Directeurs BP 12 828 Dakar-Colobane, Dakar, SENEGAL // tél : +221 33 824 51 54 (bureau) / 77 652 87 68 / 77 635 96 32 (cell) // @ : contact@kaayfecc.com
En savoir plus...
Forum-Workshop "Liberté et questions nationales : Le regard de l’Artiste" Du 18 au 20 janvier 2012, des artistes de plusieurs disciplines (arts plastiques, danse, réalisateurs, vidéastes, écrivains) ainsi que des universitaires et des journalistes se sont interrogés sur le thème de la liberté et des questions nationales.
En savoir plus...

Ils nous ont fait confiance

  • 00.jpg
  • 000.png
  • 001.jpg
  • 002.jpg
  • 003.jpg
  • 004.jpg
  • 005.jpg
  • 006.jpg
  • 007.jpg
  • 008.jpg
  • 009.jpg
  • 010.jpg
  • 011.jpg
  • 012.jpg
  • 013.jpg
  • 014.jpg
  • 015.jpg
  • 016.jpg
  • 017.jpg
  • 018.jpg
  • 019.jpg
  • 020.jpg
  • 021.jpg
  • 022.jpg
  • 023.jpg
  • 024.jpg
  • 025.jpg
  • 026.jpg
  • 027.jpg
  • 028.jpg
  • 029.jpg
  • 030.jpg
  • 031.jpg
  • 032.jpg
  • 033.jpg
  • 034.jpg
  • 035.jpg
  • 036.jpg
  • 037.jpg
  • 038.jpg
  • 039.jpg
  • 040.jpg
  • 041.jpg
  • 042.jpg
  • 044.jpg
  • 045.jpg
  • 046.jpg
  • 047.jpg
  • 048.jpg
  • 049.jpg
  • 050.jpg
  • 051.jpg
  • 052.jpg
  • 053.jpg
  • 054.jpg
  • 055.jpg
  • 056.jpg
  • 057.jpg
  • 058.jpg
  • 059.jpg
  • 060.jpg
  • 061.jpg
  • 062.jpg
  • 063.jpg
  • 064.jpg
  • 065.jpg
  • 066.jpg
  • 067.jpg
  • 068.jpg
  • 069.jpg
  • 070.jpg
  • 071.jpg
  • 072.jpg
  • 073.jpg
  • 074.jpg
  • 075.jpg
  • 076.jpg
  • 077.jpg
  • 078.jpg
  • 079.jpg
  • 080.jpg
  • 081.jpg
  • 082.jpg
  • 083.jpg
  • 084.jpg
  • 085.jpg
  • 086.jpg
  • 087.jpg
  • 088.jpg
  • 089.jpg
  • 090.jpg
  • 091.jpg
  • 092.jpg
  • 093.jpg
  • 094.jpg
  • 095.jpg
  • 096.jpg
  • 097.jpg
  • 098.jpg
  • 099.jpg

Nos contacts

BP 28 688 Dakar - Médina, Dakar, Sénégal
T: +221 33.824.51.54
M: +221 77.652.87.68 - 77.903.10.83 - 77.218.30.15
E: contact@kaayfecc.com

Suivez nous aussi sur